Site officiel de la mairie de Genainville
Site officiel de la mairie de Genainville
Agrandir le texte Texte normal Rétrécir le texte
Recherche avancée
Recherche
Libre
Mot-clé

Notre patrimoine

Hormis l'église et le site archeologique, Genainville possède un patrimoine architecturale et culturelle riche et diversifié...

Les armes de Genainville
Les armes de Genainville se blasonnent ainsi : Ecartelé : au premier d’azur semé de fleurs de lys d’or, au deuxième de gueules au temple antique d’argent maçonné et ouvert de sable, au troisième losangé d’or et de gueules, au quatrième d’argent au chat effarouché de sable allumé de sinople
Devise : fortumam quærebam inveni famam "en cherchant fortune, j’ai trouvé la célébrité"


La Ferme de la Bretèche

A l’écart de la commune au sud du village : Ancienne ferme seigneuriale fortifiée, elle comporte des éléments architecturaux du XIIIeme, mais ses bâtiments ont été largement remaniés au XVIIIe et au XIX eme. Parmi les vestiges les plus intéressants, l’on peut signaler un coussiège, deux bancs de pierre ménagés dans l’épaisseur du mur, et une voûte du XIIIe siècle au-dessus du puits de la Bretèche, dans une cave.

La Croix Chevrier
Sur la route de Magny, à l’entrée du village : cette croix, placée sur un haut soubassement maçonné en moellons, surplombe largement la route. Le socle très marqué par l’influence des intempéries semble plus ancien. Le court fût de section carrée est biseauté sur sa partie basse, puis présente sur trois faces des cartouches sculptés. Cette partie la plus intéressante de la croix est mis en exergue par des larmiers en haut et en bas. La croix proprement dite est toute simple et dénuée d’ornementations.

Le lavoir de la rue de la sérée
Situé en dessous du niveau de la rue, l’on y accède par une rampe et non par un escalier, fait assez rare dans la région. Sauf à son entrée, le lavoir est entièrement entouré de murs, attenant à des propriétés privées des deux côtés. Ces murs supportent en même temps les deux toits appentis protégeant les emplacements réservés aux lavandières, alors que le bassin au centre reste au ciel libre. Du fait de la présence de murs-pignon, il n’y avait pas besoin de placer des poutres autour du bassin pour supporter la toiture. L’alimentation en eau se fait par l’une des nombreuses sources autour du village.

Le Lavoir du Chat-Noir
Un escalier rudimentaire descend vers ce petit lavoir en-dehors du village, dont le bassin n’est accessible que d’un seul côté. Il est alimenté par une fontaine attenante. La charpente du toit en appentis s’appuie sur l’un des murs latéraux, ainsi que sur deux poutres en bois.

L’abreuvoir de la rue de la Sérée
Le ruisseau Chalot coule le long de la sente, alimenté par deux sources visibles le long du chemin. L’eau des sources alimentait également un petit bassin un peu en retrait par rapport au chemin, et environ un mètre plus bas. Les abords du bassin ont été incorporés dans deux propriétés privées attenantes, et le caractère délaissé de cet aménagement ne permet plus de déterminer sa fonction exacte. Le bassin n’est pas rectangulaire, mais devient plus large vers son chevet en hémicycle, dominé par un mur en pierre.

La Promenade du Val
Cette ruelle relie la place de l’Église à la rue du Vieux Moulin. Elle est suivie par un ruisseau dont les abords sont stabilisés par des murets. L’intérêt de la promenade réside en l’authenticité du lieu, ayant subi peu de transformations depuis le XIXe siècle.


Le prieuré, Rodolphe SALIS, ...

 | 
 |